Laurent Melon, artiste associé

Laurent Melon, artiste associé

Artiste associé à l’ouverture du Lavoir Numérique, Laurent Melon nous propose sa vision du Lavoir, façon Scoopitones.

« 100 ans nous séparent des anciens Lavoir Bains-Douches de Gentilly à leur transformation en Lavoir Numérique. Ré-interroger l’histoire du Lieu en rendant hommage à l’histoire de l’image, lotion et émulsion s’emploient au masculin comme au féminin. L’after-shave cool à la peau, le grain hydraté frissonne en Une. L’accroche fera date dans l’univers des magazines aux papiers glacés. Fixe ou animée, muette ou sonore, l’image fait tant d’histoires et laisse éclater son bruit. Des figures rupestres de Lascaux aux graffs des métros, du roman du Renart de 1932 aux farces en Clark’s des Chapi Chapo, des portraits de Nadar aux couv’ de Télépoche, de « tu me fends le coeur » à l’imagerie des jeux videos, de la France a peur au 20H mais grâce à Dash j’enlève les tâches, du Joker sous les flash à « Est ce que j’ai une gueule d’atmosphère? », des raisins verts à Top Club, du « miroir mon beau miroir » au Lavoir à deux faces. Entre artiste hybride et lieu d’hybridation, il n’y a qu’un scoopitone. »

Laurent Melon

Laurent Melon est un artiste, ami et complice du Générateur depuis 2015.
Peintre en résidence à Anis Gras – le lieu de l’autre (Arcueil), il a présenté des expositions, créé de nombreux Scoopitones et animé plusieurs émissions de radio en direct.
Si Laurent Melon proclame la bouche en coin qu’il faut entendre le bruit de chacun, c’est certainement parce que ce bruit tisse la toile sur laquelle se peint la mise en scène obsessionnelle de son quotidien.
Cet ancien moine, « frère de l’an 2000 » et disk-jockey depuis 1984 sur radio Aligre puis radio Libertaire, capte en discontinu des évènements, des confessions, des lieux historiques peuplés par les figures carnavalesques d’un monde à l’envers qu’il illustre en peinture.

http://l.melon.free.fr/

Au coeur du Lavoir…

Au coeur du Lavoir…

🌀 En attendant l’inauguration

Les photographes Gilberto Güiza Rojas et Rafael Serrano ont parcouru les bains-douches avant la mise en chantier.

Un premier reportage au cœur de ce patrimoine local avant une série dédiée au Lavoir Numérique !

Des images se glissent petit à petit sur les réseaux sociaux… suivez-nous !
Instagram
Facebook
Twitter

Le Lavoir Numérique s’infiltre sur les réseaux…

Le Lavoir Numérique s’infiltre sur les réseaux…

🌀 En attendant l’inauguration
Naviguons à travers le passé des bains-douches de Gentilly
Imaginons le devenir du Lavoir Numérique

Des images se glissent petit à petit sur les réseaux sociaux… suivez-nous !
Instagram
Facebook
Twitter

Le Lavoir Numérique avant travaux… en 360° !

Le Lavoir Numérique avant travaux… en 360° !

Au début du siècle dernier, les bains-douches dans les villes compensent le manque de confort des habitants. En 1921, la création d’un de ces établissements est décidée par le conseil municipal de Gentilly. Mais avec la construction de logements modernes, le lavoir-bains-douches finit par être abandonné à la fin des années 1950.
Attachés à leur patrimoine historique, les Gentilléens et les Gentilléennes défendent depuis maintenant plus de vingt ans son projet de réhabilitation. Le projet du Lavoir Numérique s’infiltre alors dans cet ancien établissement, en conservant sa façade particulièrement identifiable rue Marquigny…

Maintenant transformé par Arteo architectures et sur le point de devenir le Lavoir Numérique, c’est l’occasion de (re)découvrir ce lieu intriguant, témoin du passé de Gentilly et plus largement de la Zone qui ceinturait la frontière sud de Paris au début du XXe siècle.

La visite, c’est par ici!